Le site préféré des amateurs de mode asiatique frais de port 2,90€ et offerts dès 69€
Service client : 
04 76 75 33 70
Paiement sécurisé
CB, Mastercard, Paypal, Visa
Livraison rapide
offerte à partir de 69€
retours
sous 15 jours
service client
04 76 75 33 70
Kimono - Kimono femme - Kimono homme - Kimono enfant - Peignoir chinois - Peignoir japonais

Livraison : 2,90€  - Offerte dès 69€ d'achat


Kimonos japonais geisha

Kimonos femme

Robes de chambre

Kimono japonais geishaCollection de kimonos japonais femme en soieRobe de chambre femme

Ceintures obi

Chemise kimono soie

Kimono lingerie

Chemise kimonoChemise kimonokimono lingerie



Le terme japonais kimono a longtemps désignait l'ensemble des vêtements et non un vêtement en particulier, l'étymologie du mot nous renseigne : ki signifie se vêtir et mono signifie chose, soit littéralement la chose dont on se vêt. Dans l'antiquité les japonais et les japonaises se drapaient d'une simple étoffe qu'ils nouaient sur le devant. Le 4ème siècle marque le début des échanges entre le Japon et la Chine. Influencé par ce pays, le Japon commence par lui emprunter son système scriptural et l'adapte à sa propre langue. La noblesse nippone établit un nouveau code vestimentaire en imposant à la cour le port de la robe longue, ancêtre du kimono, largement inspirée des vêtements traditionnels chinois de la dynastie hans. Peu à peu la mode chinoise se popularise au Japon avec par exemple l'adoption du décolleté féminin qui marque le début d'une divergence entre mode masculine et mode féminine. Au fil des siècles suivants, le kimono continue à se styliser et se diversifier, ainsi cohabitent toutes sortes de kimonos, l'Obede, kimono des geisha, le furisode, kimono porté par les jeunes femmes célibataires, le tomesode, kimono noir porté par les femmes mariées, le yukata, kimono en coton de forme simplifiée porté l'été, etc ... Aujourd'hui comme hier, le kimono se porte toujours côté gauche croisé sur côté droit pour deux raisons, cela permettait d'une part de cacher un petit sabre tanto et d'autre part de respecter une coutume chinoise selon laquelle seuls les morts ont un habit côté droit croisé sur côté gauche.